Caen

  • Caen, ses transports urbains en histoire(s)

    ,

    • La vie du rail
    • 7 Novembre 2019

    Traité à la manière d'une saga historique, cet ouvrage revient sur tous les types de transports urbains auxquels a eu recours la ville de Caen tout au long de son histoire :
    Embarcations fluviales, omnibus à chevaux, cars Ripert, tramways électriques du début du 20 e siècle, autobus, TVR et tramway d'Alstom.
    Une véritable bible pour le passionné de transports publics comme pour l'amoureux du patrimoine local. Vicissitudes politiques, contraintes techniques, intérêts économiques :
    L'histoire ne fait que se répéter, de génération en génération.
    Mais Caen affiche aussi des particularités qui la distinguent de la plupart de ses homologues : petite « Venise du Nord » jusqu'à la Révolution industrielle, elle se tournera vers les transports terrestres lorsqu'auront été recouverts les nombreux cours d'eau qui la sillonnent.
    Et qui sait que Caen aurait pu être la première cité française à s'équiper en tramways électriques dès 1883, bien avant Paris et Clermont-Ferrand ?
    Plus tard, la Guerre de 1940 la réduira à l'état de cendres, ce qui ne contrariera pas sa volonté farouche de reconstruire un réseau en un temps record. Par la suite, les professionnels de transports ne cesseront de louer l'exemplarité de ses innovations : bus équipés de moquettes, premier autobus R 312 de série, véhicules à plancher bas, etc. Quant au Citadis 305, destiné à remplacer l'échec technique (mais pas commercial) du TVR, il se veut le représentant de la modernité qu'inspire l'agglomération en matière de nouvelles technologies et de recherche... De nombreux clichés inédits émaillent ce livre historique qui se veut le trait d'union entre passé et futur...

  • L'anniversaire de la Normandie ne pouvait se faire sans évoquer l'histoire de Caen. Entre guerres et paix, ou plus exactement entre paix et guerres, cette série d'événements qui constituent des temps forts de l'histoire de Caen se situent entre la Trêve de Dieu voulue par Guillaume le Conquérant qui n'était encore que le Bâtard en 1047, et l'époque contemporaine.

  • Caen t.2

    Jean-Luc Kourilenko

    • Editions sutton
    • 1 Juillet 2005
  • Caen t.3

    Jean-Luc Kourilenko

    • Editions sutton
    • 3 Août 2012

    Après la publication de deux ouvrages illustrés sur Caen, Jean-Luc Kourilenko ne pouvait s'arrêter en si bon chemin. Quel plaisir de découvrir une nouvelle fois la vie des Caennais à l'époque des voitures à chevaux, des locomotives à vapeur et du vieux tramway?! Au fil des pages, le riche passé de la ville surgit et la nostalgie a du bon lorsqu'il s'agit de retrouver les visages de nos aïeux au coin d'une rue. Evénements inhabituels, boutiques réputées, fêtes locales. tous les ingrédients sont réunis pour une balade passionnante?!

  • Que serait devenue Caen si les Alliés, messagers de la Liberté, n'avaient pas été contraints d'en faire le centre du champ de bataille qui devait décider du sort de l'Europe et du Monde ? Chaque quartier, chaque immeuble, chaque vitrine, chaque commerce détruit a été rebâti ou recréé par nos grands-pères et nos pères alors qu'ils revenaient du front ou des camps de prisonniers.

    Et l'attrait d'une ville tient autant à son activité commerciale qu'à la présence de ses monuments et de ses églises. Le plaisir qu'éprouve le passant à flâner devant les vitrines, a incité l'auteur à faire partager aux lecteurs sa collection de vieux papiers et de vieilles factures en l'invitant à une promenade au long des rues afin de lui proposer une vision du passé de « l'Athènes normande », devenue « Martyre du Monde » avant d'être le symbole de la Renaissance urbaine française.

    Ces commerces, ces industries, ces lieux de loisirs ou de promenades, que sont ils devenus ? C'est ce que tente de restituer cet ouvrage qui se veut le reflet d'une certaine image du passé et le témoin de la reconstruction de Caen, capitale du duc Guillaume devenue capitale régionale et symbole de la lutte pour la Liberté et la Paix.

  • La bataille de Caen

    Yann Magdelaine

    • Orep
    • 16 Mai 2019

    Caen 6 juin 1944. La cité normande millénaire va entrer dans l'histoire de la Seconde Guerre mondiale. La vie de ses 62 000 habitants va en être profondément bouleversée. La bataille qui ne devait durer qu'une journée va se prolonger pendant un mois et demi. Pour les deux camps, Alliés et Allemands, la ville devient un enjeu stratégique majeur pour la libération de la Normandie et pour toute la campagne de France qui s'engage. Plusieurs ouvrages ont explicité les différentes opérations militaires qui ont permis la libération de la ville. D'un autre côté, de nombreux témoignages nous sont également parvenus pour décrire le martyr de la population prise au milieu des combats. Cet ouvrage illustré de plus de 200 photographies et de cartes inédites vise à réunir les deux aspects de cette bataille de Caen. Et ainsi de répondre à un certain nombre de questions : pourquoi Caen revêtait-elle un rôle stratégique aussi important ? Pouvait-elle être libérée dès le 6 juin comme les Alliés l'avaient envisagé ? Les Caennais pouvaient-ils être épargnés de toutes les souffrances qu'ils ont subies ?

empty